Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2011

Robert Desnos "il était une feuille "

 

Dans un poème, l’homme et le monde sont dans une relation de séparation, de divorce tragique (le monde maternel). L’homme est sorti du monde (traumatisme de la naissance). Le langage fonctionne comme un médiateur, le poème tout entier est une machine qui répare le hiatus homme

 

 

PHOTOS MAMAN 004.JPG

 

IL ÉTAIT UNE FEUILLE

 

Il était une feuille avec ses lignes

Ligne de vie

Ligne de chance

Ligne de cœur

Il était une branche au bout de la feuille

Ligne fourchue signe de vie

Signe de chance

Signe de cœur

Il était un arbre au bout de la branche

Un arbre digne de vie

Digne de chance

Digne de cœur

Cœur gravé, percé, transpercé,

Un arbre que nul jamais ne vit.

Il était des racines au bout de l’arbre

Racines vignes de vie

Vignes de chance

Vignes de cœur

Au bout des racines il était la terre

La terre tout court

La terre toute ronde

La terre toute seule au travers du ciel

La terre.

 

 

 

                                                                                                                               

 

Robert DESNOS

                                                                                  Les Portes battantes (1936)

                                               In Fortunes, Gallimard, « Poésies », 1964, p. 134

 

Commentaires

Vraiment bon étude, Bonne continuation.

Écrit par : Betclic | 16/08/2011

Répondre à ce commentaire

Merci betclic mais j'aurais préféré un lien différent sur le net il y a trop de pubs trop de jeux et surtout qu'en plus je ne suis pas sportive si vous avez un blog plus littéraire ou artistique je préfèrerai

Écrit par : adeline | 17/08/2011

Répondre à ce commentaire

Quel billet exceptionnelle, j'ai trouvé ce que il cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : france honduras les cotes | 12/06/2014

Répondre à ce commentaire

les pubs viennent jusqu'ici c'est terriblement envahissant Boite aux lettres , boites courrier, Facebook ! résultat depuis quelque temps je fais des économies parce que ça finit par m'ôter l'envie d'acheter
de plus
je ne m'intéresse pas au football

Écrit par : adeline | 17/06/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire