Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2010

Neige sur les pierres

 

Il suffit de mots noirs  lourds glacés  

de pierres  écroulées sur une espérance

dans un son  étouffé

 

la neige parfois  vient éclairer  le  vert

effacer l’erreur

 

pourtant  on grelotte

trébuche sur ses certitudes

 

on s’approche d’une fenêtre

imitant  le rouge-gorge

ce solitaire affamé 

 

surtout qu’aucun bruit vienne fendre

l’abri du silence

16:46 Publié dans montagne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : poesie, litterature

Commentaires

Ce matin j'ai couru dans le froid, un - 5° au thermomètre, la première chose que j'ai constaté c'est le silence, et j'ai pensé, on a volé les oiseaux. Bien souvent c'est en courant que me viennent les images, et tu as du courir avec moi ce matin, nos pensées se rejoignent, alors attention aux courbatures demain matin. Bises

Écrit par : lutin | 30/11/2010

courir sous la neige moi ! jamais !!

je suis un peu rouge-gorge ... je me réfugie près des endroits tièdes
les oiseaux n'arrivent même plus à aller dans le petit abri à graines!! dans mon jardin

Écrit par : adeline | 01/12/2010

Les commentaires sont fermés.