06/03/2009

Carlos Drummond de Andrade

 

AIMER
 
Que peut une créature sinon, entre créatures, aimer ?
 
aimer et oublier,
 
aimer et malaimer,
 
aimer, désaimer, aimer ?
 
aimer, et le regard fixe même, aimer ?
 
Que peut, demandé-je,
 
l'être amoureux,
 
tout seul, en rotation universelle,
 
sinon tourner aussi, et aimer ?
 
aimer ce que la mer apporte à la plage,
 
ce qu'elle ensevelit,
 
et ce qui, dans la brise marine,
 
est sel, ou besoin d'amour, ou simple tourment ?
 
Aimer solennellement les palmiers du désert,
 
ce qui est abandon ou attente adoratrice,
 
et aimer l'inhospitalier,
 
l'âpre, un vase sans fleur, un parterre de fer,
 
et la poitrine inerte, et la rue vue en rêve,
 
et un oiseau de proie.
 
Tel est notre destin : amour sans compter,
 
distribué parmi les choses perfides ou nulles,
 
donation illimitée à une complète ingratitude,
 
et dans la conque vide de l'amour la quête apeurée,
 
patiente, de plus en plus d'amour.
 
Aimer notre manque même d'amour,
 
et dans notre sécheresse aimer l'eau implicite,
 
et le baiser tacite,
 
et la soif infinie.


( Carlos Drummond de Andrade)

copié sur le site d'un de mes visiteurs  je n'ai pas réssité!



Commentaires

merci Adeline, c'est un très beau texte !

"
aimer ce que la mer apporte à la plage,

ce qu'elle ensevelit,

et ce qui, dans la brise marine,

est sel, ou besoin d'amour, ou simple tourment ?"



Un besoin d'aimer qui nous habite parfois malgré nous... malgré tout.

Écrit par : agnès | 06/03/2009

Répondre à ce commentaire

on ne peut rien si on aime quelqu'un c'est en nous ça vit raisonner ne peut rien
on est seul
on a peur
c'est la vie ça fait peur ça fait mal ça donne envie de consoler d'autres de donner et ce poème le dit merveilleusement
il y a les absences les deuils le mal de l'autre pire encore que le sien etc...
est on tous pareils?

j'effacerai peut être ce message dans quelques jours ou quelques heures

après un tel poème je n'ai plus envioe d'écrire de la poésie
tout est dit

Écrit par : adeline | 06/03/2009

Répondre à ce commentaire

Adeline, merci pour le commentaire laissé sur le blog de lutin.
amicalement, Michel

Écrit par : devillers | 07/03/2009

Répondre à ce commentaire

aimer c'est si difficile.
Un très beau texte.

Écrit par : lutin | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

oui mais c'est si agréable le plus difficile est de garder l'amour en soi malgré vents et marées
aimer c'est vivre intensément

Bonjour Devillers merci de votre visite qui va m'emmener visiter une nouvelle fois votre site magnifique

Écrit par : adeline | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire